Les grossesses précoces à La Réunion

23 avril 2010 | Lecture de 2 minutes

Les grossesses précoces sont un problème majeur dans la société. Avoir son premier enfant lorsque l’on est encore mineur peut entrainer des conséquences graves comme avoir moins de possibilités d’emploi et un moindre revenu et de vivre dans la pauvreté. Aujourd’hui je continue d’entendre des phrases comme « Mi sa fait un tas z’enfant pou gagne l’argent » (Je vais faire beaucoup d’enfant pour recolter l’argent de la CAF). Non cette époque n’est pas révolue il y a toujours des filles qui pensent faire leur vie avec l’argent de la CAF.

Grossesse PrécoceLe problème de ces grossesses précoces est généralement lié à l’environnement familial. J’ai pu apercevoir des femmes sortir avec des hommes plus jeunes que leur fils, ou en changer toute les semaines. Quel exemple donnent-elles à leur fille ? Il faut que la société arrête de se voiler la face ce ne sont pas des campagnes de prévention qui vont diminuer les grossesses précoces. Ou est la morale quand une mère laisse sa fille de 15 ans allez vivre avec un homme âgé de 27 ans ? Ou est le rôle de parent quand on laisse sa fille âgée de 12 ans quitter les bancs scolaires ?

Les familles monoparental ou vivant dans un environnement défavorisé sont les plus touchées par ce phénomène. Un encadrement des familles plus strictes devrait aider à résoudre ce problème, comme le fait de ne pas caser toutes les personnes défavoriser dans un seul et même endroit ou encore les aider réellement à s’intégrer autre part que devant les boutiques.

Cependant je n’écarte pas le fait que les grossesses précoces ne sont pas seulement le fruit de la misère social. Retournez à l’église mes sœurs et mes frères vous êtes dans le péché vous devez êtes mariés pour avoir votre premier rapport. Trêve de plaisanterie, dans ce cas précis je ne dit pas que les campagnes de prévention sont inutiles. Il est important de construire un dialogue ouvert avec des adolescents qui ont des hormones qui cogitent dans tous les sens. Ce dialogue doit se faire en premier lieu dans la famille en elle même.

Nous devons éduquer nos enfants ceci est notre rôle de parent. Nous devons expliquer à nos adolescents les différents moyens de se protéger et lui expliquer clairement les conséquences de son acte. Une discussion ouverte et constructive avec l’adolescent peut donner des meilleure résultats qu’une phrase « Si ou lé enceinte rente pu la case… » (Si tu es enceinte ne rentre plus à la maison) Que vous le voulez ou pas nous ne pouvons pas contrôler les hormones de nos enfants.

Inscris toi pour rester informé

Étiquettes : , | juvenille - société


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pseudo *

  1. 02 05 10
    Valou

    Il me semble qu’il y a beaucoup plus de grossesses précoces à La Réunion qu’en Métropole. C’est sûr qu’il manque de dialogue avec les parents, sans compter que la pauvreté joue également un rôle.
    Je connais des filles qui ont à peine 15ans et qui sont déjà enceinte; mais je pense que le pire ce sont celles de 19 ou 20ans qui prennent la décision d’avoir un enfant et qui au final ne s’en occupent même pas!
    Comment peut-on espérer aider un enfant à travers cette vie si au final nous ne sommes même pas prêts?!
    Une grossesse ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère…